L'Essor a lu pour vous :"Deep Roots in a Shallow World"

Jeanne Best Essence Publishing ISBN : 978-1-55452-809-7 239 pages, couverture souple Disponible :

par l’intermédiaire de l’auteur : j.best@rogers.com

Chez Essencebookstore.com

Site web : www.jeannebest.com  

Chez TreasureHouse Bookstores (Barrie and Newmarket)

Chez Amazon.com

« Avertissement : Deep Roots in a Shallow World vous fera réfléchir! Il creuse les enseignements élémentaires de la foi chrétienne et vous mettra au défi de les regarder de plus près. »

L’ouvrage de Jeanne Best est conçu pour celui qui ne croit pas, le nouveau croyant et est également pertinent pour les croyants de tous âges qui désirent réexaminer les fondations essentielles de la foi. Ce livre explique comment la Bible a été formée et présente les preuves de la vérité de la Parole de Dieu. J’ai particulièrement aimé le chapitre 3 intitulé : « Focus on Growing #3 : Faith » (3e point de mire sur la croissance : la foi, librement traduit) où l’auteure nous offre une excellente description factuelle et scientifique de l’univers. « Notre système solaire dans son entier, avec ses planètes en orbite n’occupe qu’une partie infime partie de la Voie lactée. Dieu a toujours existé et avant qu’Il ait créé la terre et les êtres humains, Il a créé cet univers. Vraiment la vaste étendue de ces pensées va au-delà de notre compréhension humaine. L’ordre et la précision constituent d’autres caractéristiques de l’univers d’importance. La position de la planète terre par rapport au soleil, la lune et les étoiles est un élément essentiel à la vie. Même une infime variation de cette position pourrait créer un environnement où la vie telle que nous la connaissons serait impossible. La régularité du coucher et du lever du soleil et le déroulement des saisons sont indispensables. Lorsque nous percevons à quel point nous sommes petits et démunis, nous commençons à voir la grandeur de Dieu. » (Extrait traduit de l’original, pages 57 et 58)

L’ouvrage de Jeanne Best comporte une emphase sur la prière et un bon passage sur l’origine du bien et du mal. Chacun des chapitres se termine avec une section intitulée : « Parlons-en », qui permet au lecteur de répondre à des questions portant sur le sujet abordé dans celui-ci. J’aime particulièrement le fait que l’auteure utilise de véritables histoires à propos de vraies personnes et d’événements réels pour illustrer son propos. Elle nous conduit ensuite à une histoire biblique comparative. « Dans un monde où les gens ont perdu leur sens moral et sont en lutte dans leurs relations, Deep Roots in a Shallow World offre un message d’espoir pertinent au XXIe siècle. Les histoires relatant les vies transformées de gens réels saisiront votre attention, car elles révèlent la foi, l’espérance et l’amour. »

Jeanne Best a travaillé en physiothérapie, dans l’administration de soins de santé ainsi que dans le domaine parajuridique. Elle aime la lecture, la rédaction, le jardinage, la navigation et la cuisine Jeanne a récemment pris sa retraite en tant que bibliothécaire à l’Église, après y avoir passé 13 ans. À l’heure actuelle, elle participe au ministère de prière de son Église et est bénévole à l’hôpital de sa région. Elle et son mari, Jim, vivent à Barrie en Ontario. Jeanne est disponible pour des conférences auprès des groupes d’aînés et de dames dans la région sud de l’Ontario.

— Un compte rendu de Sharon Dow, l’une des auteures du Fellowship


L'Essor a lu pour vous : I Quit!

(Je démissionne : cessez de pretendre que tout va bien et changez votre vie, librement traduit)
Geri Scazzero avec Peter Scazzero
Zondervan 2010
ISBN 978-0-310-32196-5

Au fil de notre vie nous devons tous faire des choix; certains sont éclairés, d’autres moins, tous ont des répercussions dans nos vies tant spirituellement qu’émotionnellement. Geri Scazzero s’en rendue compte qu’à la suite de choix qu’elle avait faits, les choses n’allait vraiment pas dans sa vie ni dans son ministère. C’est ainsi qu’elle a fait d’autres choix ou comme elle le dit si bien, elle a démissionné.

Il y a certainement une connotation négative à la démission (ne dit-on pas que les démissionnaires ont toujours tort) et c’est ainsi que l’auteure explique que le genre de démission dont elle parle n’implique ni la faiblesse ou ni le fait de tout abandonner par désespoir, mais elle précise plutôt de vivre en vérité.

Il facile de prétendre que les choses vont bien alors que ce n’est pas le cas. Voilà une désillusion qui envahit tous les domaines de notre vie, y compris le mariage, la famille, les relations interpersonnelles, le travail et l’Église. Mais cela n’est pas sain sur le plan émotionnel. Et tôt ou tard, vous ne pouvez plus prétendre que tout va bien.

Vous découvrirez dans ce livre comment, Geri Scazzero, femme de pasteur, n’est plus induite en erreur par des versets bibliques tirés hors de leur contexte, mais comment elle a été transformée par l’amour de Dieu et par l’Esprit saint. Et comment elle a entrepris une nouvelle odyssée qui lui a permis de découvrir sa véritable raison d’être.

Ce livre explore huit « démissions » particulières allant de « cesser d’avoir peur de ce que les autres peuvent penser » à « cesser de vivre la vie d’une autre personne ». Geri vous encourage à commencer par le chapitre qui vous interpelle le plus et qui s’applique le mieux à votre situation particulière, puis à revenir au début du livre et à voir comment les conseils de ce livre s’inscrivent dans une vue d’ensemble. J’ai suivi les conseils de l’auteur et j’ai lu quelques chapitres « dans le désordre » et j’ai trouvé qu’il n’y a aucun moyen de se détourner du message dans son ensemble.

Un sujet particulièrement intéressant de ce livre est la section portant sur les ennéagrammes où l’auteur examine les neuf types de personnalités y figurant et identifie pour chacun d’entre eux ce qui doit être éliminé en nous pour que Christ devienne la source de nos valeurs et de notre estime de soi.

Dans son ensemble, je considère I Quit, comme un guide de croissance personnelle facile à lire et je le recommande chaleureusement. Si vous êtes dans un moment de votre vie où vous avez décidé que vous voulez cesser de prétendre que tout va bien, vous pouvez suivre le parcours proposé par ce livre et ainsi vivre la même odyssée que son auteure.

Un compte rendu de David Carter
Traduit avec la permission de l’auteur
http://www.thestraitgate.org/blog/reviews/book-review-i-quit-by-geri-scazzero/ (lien en anglais)


Emotionally Healthy Spirituality (Une spiritualité émotionnellement saine, librement traduit)

Emotionally Healthy Spirituality (Une spiritualité émotionnellement saine, librement traduit)Peter Scazzero
Thomas Nelson, 2006
219 pages
ISBN 978-0-8499-4642-4

Jésus nous a donné le commandement d'aimer Dieu tels que nous sommes et d'aimer notre prochain comme nous nous aimons nous-mêmes. Emotionally Healthy Spirituality (Une spiritualité émotionnellement saine, librement traduit) examine la dernière partie de ce commandement, le fait de nous aimer nous-mêmes pour expérimenter vraiment l’amour que Dieu a envers nous, nous rendant ainsi capables de vivre cet amour dans nos relations avec les autres.

L’authenticité, la compréhension et la prise en charge des émotions et des expériences qui forment notre ADN constitue l’objectif de ce livre, puis le fait de se débarrasser de la peste malsaine et destructrice qui bloque littéralement les artères qui nous relient à Dieu.
Les sept étapes qui sont soulignées dans Emotionally Healthy Spirituality nous offrent une exploration qui, bien que pénible, se conclut avec une vie véritablement centrée sur Christ.
Connais-toi toi-même et comprends que l’amour de Dieu pour toi et la valeur qu’il t’accorde ne sont pas conditionnels à ce que tu accomplis, ce que tu possèdes ou ce que les autres pensent de toi.

Brise les modèles de péchés du passé, et ainsi vas de l’avant, devenant la personne que Dieu a toujours voulu que tu sois.

Abats le mur de l’orgueil et ton besoin de contrôler et expérimente ce que M. Scazzero décrit comme « une vie entièrement dévouée à Lui (Christ). Une telle démarche exige que nous simplifiions notre vie, éliminant ce qui nous détourne de Lui… apprenant à faire le deuil de nos pertes et à saisir le cadeau de nos limites. » (librement traduit de l’édition anglaise originale p.133).

Comprendre et accepter nos limites et apprendre ce qu’est l’humilité.

Adopter un rythme spirituel sain dans notre quotidien, nous arrêtant pour nous centrer sur Dieu, embrassant le silence, la solitude, l’Écriture et le repos sabbatique.

Apprendre comment aimer adéquatement et cesser de considérer les autres comme étant les moyens pour atteindre la fin, comme des objets destinés à nous aider dans nos périples plutôt que comme des compagnons partageant notre voyage.

Développer ce que M. Scazzero appelle la « Règle de vie » qui nous fait aimer Christ avant tout et tous les autres également. « Une règle de vie, très simplement » écrit l’auteur « est un plan intentionnel et conscient destiné à garder Dieu au centre de tout ce que nous faisons. Elle offre des principes directeurs pour nous aider à nous rappeler que Dieu est la source de notre vie. Elle comporte une combinaison (alliage) unique de mises en pratique spirituelles qui nous sont propres, qui nous procure des structures et un sens pour que nous soyons attentifs de manière intentionnelle et que nous nous rappelions de Dieu dans tout ce que nous faisons. Le point de départ et la fondation de toute règle est le désir d’être avec Dieu et de l’aimer ». (librement traduit de la page 196.

Emotionally Healthy Spirituality préconise la spiritualité contemplative ainsi que certaines pratiques des sociétés monastiques primitives. Ce qui explique la critique du travail de M. Scazzero dans certains milieux évangéliques — « un hommage » à notre tendance à tout jeter par-dessus bord. Si ce livre comporte trop de listes, de points et de principes à l’intérieur de principes selon moi, et j’ai eu de la difficulté avec la manière dont M. Scazzero exprime certaines de ses idées, le fondement sur lequel se fonde ce livre est valable et les sept principes fondamentaux doivent faire partie de notre réalité en tant que croyants si nous espérons vivre la vraie signification d’une vie fondée sur Christ.

Un compte rendu de Lynda Schultz


L'Essor a lu pour vous :

Resources - Ben RippleThe Ben Ripple
Lisa Elliott
Word Alive Press
2012
version papier, 190 pages
ISBN: 978-1-77069-430-9

« […] avez-vous déjà songé qu’aucun mot ne définit un parent en deuil? Quelqu’un qui a perdu un parent est appelé orphelin. Ceux qui ont perdu leur conjoint sont des veufs ou des veuves. Mais il n’y a aucun mot pour décrire quelqu’un qui a perdu un enfant. »

Lisa Elliott qualifie cette déclaration comme étant à part de son histoire, mais je crois qu’elle est pertinente. La mort est inévitable et naturelle, mais quelque chose dans la mort d’un enfant ne semble pas juste. J’imagine que c’est pourquoi personne n’a trouvé un mot pour décrire ceux qui en ont perdu un.

Dans The Ben Ripple, Lisa relate son parcours à partir du moment où son fils de 18 ans Ben a été diagnostiqué d’une leucémie lymphoblastique aiguë jusqu’à sa mort, un an plus tard. Puis elle nous fait parcourir la première année déterminante passée à faire le deuil de Ben.

Les entrées de son journal personnel, ses souvenirs ainsi que son blogue sur FACEBOOK consacré à garder les prieurs soutenant Ben informés, font cheminer le lecteur étape par étape, honnêtement, en transparence, tout au long de ces vingt-quatre mois terribles, mais triomphants.

Mais c’est la transparence qui offre au lecteur le plus d’espoir et d’encouragement. Il n’y a pas de sainte figée ici, seulement une vraie femme empreinte de vrais sentiments et d’une foi véritable.

Nous avons un aperçu du choc, de la « ride » provoquée par le périple de Ben dans un chapitre consacré à certaines lettres, parmi les communications et les courriels nombreux provenant de personnes du monde entier. Avant la mort de Ben, Lisa avait affiché le paragraphe suivant sur le blogue de prière : « Depuis le début, je ressentais que cette situation à propos de Ben était beaucoup plus grande que Ben et que notre famille. En fait, elle parlait de la gloire de Dieu, qui déjà avait été glorifié d’une manière incroyable, puisque beaucoup de personnes avaient été touchées par l’histoire de Ben dans le monde entier. Si Ben meurt, seule l’éternité nous révélera les innombrables personnes qui ont été touchées et transformées à cause de ce périple. Nous croyons qu’il y aura des gens au ciel à cause de ses souffrances ». Elle avait raison.

Des enseignements se trouvent un peu partout dans le livre, qui peuvent aider tout un chacun devant la maladie ou la mort. Des conseils à ceux qui recherchent de l’aide ou du réconfort aux idées sur la manière dont les membres d’une famille peuvent s’aider les uns les autres devant la mort d’un être cher, ces indications font de The Ben Ripple un outil précieux d’enseignement.
Dix jours avant que Ben n’entre dans la présence du Seigneur, il s’est adressé à la congrégation de l’Église de son père pour remercier les gens de leurs prières et pour les encourager. Dans son message, Ben a raconté : « J’ai appris au cours de l’année qui vient de s’écouler qu’il est possible de souffrir et de traverser de terribles épreuves, un sourire aux lèvres et de ne pas vous poser la question : pourquoi moi? Le plan de Dieu est bien plus grand que nous tous. Ses projets se dérouleront toujours parfaitement, selon sa volonté. Alors pourquoi perdrions-nous notre temps en nous demandant pourquoi? Nous devrions prendre du recul et simplement dire : wow!? »

Prenez une boîte de papiers mouchoirs lorsque vous vous assoirez pour lire ce livre. Mais rassurez-vous, les larmes de sympathie et de tristesse seront atténuées par les larmes de joie et par les nombreux « Wow! »

Lisa est la femme d’un pasteur depuis vingt-cinq ans, une conférencière inspirante et appréciée depuis vingt ans et la mère de quatre enfants. À l’heure actuelle, Lisa et David vivent à Stratford en Ontario et exercent un ministère à l’Église Memorial Baptist, à Stratford.


THE PRIORITY OF JESUS-CHRIST (La priorité de Jésus-Christ, titre librement traduit)

Resources - Winter 2012THE PRIORITY OF JESUS-CHRIST (La priorité de Jésus-Christ, titre librement traduit)
Tom Wells
New Convenant Media, Frederick, MD 2005
ISBN : 1-928965-16-4 

Un homme s’est plaint un jour que « nous parlons trop de Christ et pas assez de Dieu ». Cet homme défendait la souveraineté de Dieu et présumait que Tom Wells serait d’accord. Il ne l’était pas, car la déclaration de cet homme sous-entendait qu’il y avait une compétition entre le Père et le Fils. C’est pourquoi M. Wells a écrit ce livre pour répondre à deux questions : « Comment Jésus-Christ a la première place dans votre vie, puisque vous croyez en Lui? Et comment Jésus-Christ a-t-il la première place selon votre compréhension des Écritures? »
M. Wells répond d’abord à la seconde question. Il décrit Jésus comme un agent qui révèle le caractère, la volonté et la gloire de Dieu le Père. Puis il le compare Jésus avec les autres envoyés de Dieu décrits dans les deux Testaments. Dans l’épître aux Hébreux, Dieu déclare que Jésus est supérieur aux prophètes de l’Ancien Testament. Jésus est un prêtre et un sacrifice supérieurs d’une alliance supérieure : la nouvelle alliance. Pierre confirme que Jésus est le prophète que Dieu a promis par Moïse. Depuis cette période d’accomplissement, nous devons être attentifs à tout ce que Jésus nous dit. De plus, tous les écrivains du Nouveau Testament parlent en tant qu’agents de Jésus.

M. Wells aborde ensuite le sujet de la foi. Tout au long de l’Ancien Testament, Dieu recommande, ordonne et démontre la foi en un Dieu fidèle. Il fait de même dans le Nouveau Testament; l’accent est cependant mis sur la foi en Jésus. Dans l’Ancien Testament, la foi en Dieu signifiait croire en la Parole de Dieu. Dans le Nouveau Testament, Jésus est la Parole de Dieu, ce qui signifie qu’avoir la foi en Jésus, c’est avoir la foi en Dieu. Il n’y a aucune compétition entre le Père et le Fils. Nous venons par la foi au Père par le Fils.

Après avoir jeté les bases et insisté sur la priorité que doit avoir Jésus tant dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament, M. Wells demande : « Est-ce que la priorité de Jésus déplace complètement l’Ancien Testament? » Il désire dissiper tout doute à son sujet : il n’est pas comme Marcion, un hérétique de la première ère qui avait rejeté l’Ancien Testament.

M. Wells considère le Sermon sur la montagne où Jésus a révélé qu’il était venu pour accomplir la loi et les prophètes de l’Ancien Testament. Après sa résurrection, Jésus a enseigné que l’Ancien Testament était un témoignage de sa personne, qu’il nous dirige vers Christ au moyen de prophéties directes par des images ou des types et par anticipation. Pour cette raison précise, Jésus a le dernier mot. C’est pourquoi nous devons lire l’Ancien Testament à la lumière du Nouveau Testament.

Enfin, M. Wells examine la relation entre Jésus et les croyants. En gardant les promesses de l’Ancien Testament, le royaume de Dieu nous parvient dans la personne de Jésus-Christ. Il est le roi issu de David qui règne sur son Église; il est donc le maître des croyants et nous sommes ses esclaves. Nous devrions désirer lui obéir à chacun de ses commandements. L’Église devrait démontrer exactement le même amour que celui de Christ, témoignant un amour envers Sa bienveillante direction sur Son Église.

Ce livre explique comment les Écritures ne parlent que de Jésus-Christ. Nous devrions y répondre en lui donnant la priorité dans notre vie.


Un compte rendu d’Heather Kendall


GOD’S PROMISES & ANSWERS FOR YOUR LIFE (Les promesses de Dieu et ses réponses concernant votre vie)

Resources - Winter 2012GOD’S PROMISES & ANSWERS FOR YOUR LIFE                 (Les promesses de Dieu et ses réponses concernant votre vie, titre librement traduit)

Thomas Nelson, éditeur
1999
396 pages
ISBN : 0-8499-5581-5 (couverture rigide)
ISBN : 1-4041-0321-X (couverture souple)

Combien d’entre nous se sont demandé : « Que dit la Bible à propos de…? »Poser ce genre de question conduit bien souvent à une recherche effrénée du verset biblique parfait correspondant au besoin évoqué par la question. Pour ceux qui sont familiers avec la Bible ou qui ont passé du temps à mémoriser des passages bibliques qui répondent aux aléas de la vie, What does the Bible say about…? n’est pas un ouvrage très soutenu, mais pour ceux d’entre nous qui commencent tout juste leur cheminement spirituel et n’ont pas encore acquis l’aisance de chercher dans la Bible ou pour ceux qui recherchent des références pratiques, God’s Promises & Answers For Your Life peut offrir une excellente solution.

Ce petit livre constitue la compilation de deux ouvrages précédents. Le premier, God’s Promises For Your Every Need (Les promesses de Dieu pour tous vos besoins, titre librement traduit) par A.L. Gill et le second, God’s Answers For Your Life (Les réponses de Dieu concernant votre vie, titre librement traduit) a été compilé par Kay Wheeler Kilgore. Le personnel de la maison d’édition Thomas Nelson a réuni les deux ouvrages pour ainsi offrir un point de vue complet des promesses que renferme la Bible.

En fait, ce livre ne comporte que des versets bibliques. Aucune note, aucune explication n’y sont présentes. Les versets sont répertoriés en catégories pour répondre à une foule de questions et de besoins qui surgissent dans notre vie. Il s’agit là d’un de ces ouvrages pratiques qui peut se glisser facilement dans un sac à main, dans le coffre à gants de la voiture ou dans un porte-documents, lorsque survient une situation d’urgence.
Ce livre est divisé en seize catégories principales qui sont elles-mêmes divisées en sous-catégories. Ainsi, l’un des titres principaux dans la section portant sur les promesses :
Que faire lorsque vous… est suivi par les sujets suivants :
Avez peur
Êtes bouleversé
Avez besoin de courage
Avez besoin de patience
Avez besoin de paix
Êtes tiède spirituellement
Êtes dans le deuil
Doutez de Dieu
Après chacun de ces sujets se trouvent plusieurs versets appropriés.

La seconde partie de cet ouvrage, qui offre des réponses aux besoins fondamentaux de l’existence, revêt presque l’apparence d’un livre de formation des disciples. Verset après verset, il conduit le lecteur vers le salut grâce à des thèmes comme l’assurance du salut, la maturité en Christ, servir le Seigneur, comprendre la théologie élémentaire et être unis à Christ.
Les Promesses et les Réponses comporte également une page de dédicace, où le donateur peut y indiquer son nom ainsi que le nom de la personne à qui est donnée ce livre, et constitue un excellent livre à offrir, par exemple, à un nouveau croyant, à un étudiant sur le point d’aller faire des études à l’extérieur, à quelqu’un qui est hospitalisé ou simplement à conserver comme ouvrage de référence.

Un conseil, cependant : encouragez le destinataire de cet ouvrage de ne pas se contenter seulement de ces références pratiques, mais d’élargir ses connaissances en puisant dans la Bible en elle-même.

Un compte-rendu de Lynda Schulz


A tale of two kingdoms (Le conte de deux royaumes, librement traduit)

Resources - Tale of two kingdomsA tale of two kingdoms (Le conte de deux royaumes, librement traduit)
Heather A. Kendall
Guardian Books
2006
413 pages
ISBN : 1-55452-003-7

Le bien contre le mal : voilà un thème universel que l’on trouve abondamment en littérature aussi bien qu’au cinéma. Dans ce livre, nous voyons l’origine de ce thème et nous sommes témoins de la lutte que se livrent deux royaumes à travers les siècles, du commencement des temps jusqu’à l’ultime défaite de Satan.

Il s’agit là d’un travail dont la vaste étendue trouve son origine dans les pages de la Bible, en présentant une vision renouvelée de cette lutte et de la façon dont Dieu désire que nous abordions ce combat sans merci contre le royaume de Satan dans notre vie. Les attaques de Satan, qui commencent avec Adam et Ève au jardin d’Éden, sont décrites avec recherche et précision.

Dans le Nouveau Testament, Dieu nous commande d’avoir l’esprit de Christ. Dans l’Ancien Testament, Satan essaie d’inciter Ève à adopter son mode de pensée : c’est-à-dire de devenir comme des dieux, d’usurper le trône du Père. « Après quelques réflexions, Ève a pris le fruit, l’a mangé et s’est retournée vers Adam, lui en a donné pour qu’il le mange à son tour. Et c’est ce qu’il a fait. Les règles de cette bataille étaient fixées et Adam et Ève sont ainsi devenus les premières pertes humaines de cette guerre entre Satan et le Seigneur Dieu. » (Extrait librement traduit).
J’aime particulièrement la citation suivante, qui présente un commentaire à propos de la réaction de Dieu lors de la chute de l’homme. « Dieu avait un plan de salut. Il n’a pas été pris par surprise en se demandant que faire. Dès ce moment, il y a deux types de personnes : ceux qui croient que Dieu leur procurera le salut et ceux qui ne croient pas qu’ils sont pécheurs et qu’ils en besoin d’un Sauveur. C’est ainsi qu’il y aura toujours une friction entre le peuple de Dieu et celui de Satan. »

Chaque chapitre se termine par une petite section intitulée « Pistes de réflexion » qui aide le lecteur à revoir les points abordés dans le chapitre et à se concentrer sur le message principal. Une présentation très claire du salut est offerte dans ce livre. Ainsi, on trouve à la page 75 de la version anglaise : « Le jour de l’expiation annuelle était important pour les Israélites. Les événements de cette journée les encourageaient à se concentrer sur le fait que leurs péchés étaient pardonnés pour une année par la mort d’un autre. “Car en ce jour on fera l’expiation pour vous, afin de vous purifier : vous serez purifiés de tous vos péchés devant l’Éternel.” (Lé 16.30) Un bouc devait subir la punition qu’ils méritaient. Un autre bouc porterait leur culpabilité très loin. Le bouc représentait la justice de Dieu. Le péché devait être puni. L’autre bouc montrait la miséricorde du Seigneur. Le péché du croyant était pardonné. Il s’agissait de l’illustration la plus claire jusqu’à présent démontrant le plan de Dieu pour le salut. Après la mort et la résurrection du grain promis, Dieu n’a plus demandé d’autre paiement. Jésus a payé la dette une fois pour toutes. La justice et la miséricorde se sont conjuguées à la croix. »

J’aime comment l’auteur relie les événements de la Bible à notre vie et établit le parallèle entre les histoires bibliques et les nôtres. Par exemple, l’histoire d’Hénoch au chapitre 5 du livre de la Genèse est reliée par l’auteure à Jude (Jude 1.14-15). Ce message dont le monde a besoin est le même dans ces deux situations et demeure le même pour notre génération. Elle utilise également des histoires tirées de sa propre vie familiale pour illustrer ces propos.

Les pages de ce livre renferment beaucoup de recherches qui nous permettent de poser un regard renouvelé du récit biblique. L’auteure cite des textes faisant autorité sur différents sujets, ce qui renforce ses arguments et sa recherche d’autant.

Voilà un excellent livre pour étudier la Bible, seul ou en groupe. Vous pouvez acheter ce livre en vous rendant sur le site d’Heather : www.tale2k.com (disponible en anglais seulement).

Un compte rendu de Sharon Dow, enseignante, conférencière et auteur d’Antipas : Martyr (en anglais seulement).


L'Essor a lu pour vous : Singled Out

Resources - Singled OutUn compte rendu d’Heather Kendall
Singled Out [Remarqué parmi d’autres, librement traduit]
Auteur : Wilf. H. Roch avec Jeannie Lockerbie Stephenson
Guardian Books, Belleville, 2011
170 pages, ISBN 978-1-55452-689-5

Wilf Roch était le propriétaire d’une de disc-jockey : Party Sound Music Services, qui avait démarré en septembre 1973, avec un arsenal complet d’équipement de disc-jockey et un seul engagement à une danse à l’Indian Friendship Centre de Thunder Bay en Ontario. Lorsque sa compagnie a reçu plusieurs demandes simultanées, il a fait l’acquisition d’autres équipements et a embauché des employés pour l’aider dans ses activités.

En 1978, Wilf et sa femme Carol sont déménagés à London en Ontario, pour que sa compagnie prenne de l’expansion. Il a confié à un ami les opérations de Thunder Bay. En 1985, sa compagnie pouvait fournir l’équipement et le personnel nécessaires à quarante-deux événements en une soirée. Fort d’un tel succès, il prévoyait prendre sa retraite à la mi-quarantaine. La vie ne pouvait être meilleure à cette époque.

Cependant, Carol ne se réjouissait pas de la direction mondaine que prenait la vie de Wilf. Croyante, elle pensait que le fait de fournir des enregistrements de musique du monde à des danses et d’autres événements ne glorifiait pas Dieu. « Si Dieu n’aime pas ma façon de gagner ma vie, il devra me  l’enlever! » avait crié Wilf à Carol.

L’année suivante, le 15 janvier 1986, des policiers de la Gendarmerie royale du Canada ont fait une perquisition dans les bureaux de Wilf. Ils ont saisi tous ses équipements et certains de ses documents. Par la suite, ils ont également perquisitionné sa maison et lui ont ordonné d’annuler tous ses engagements présents et à venir.

Le 16 avril 1986, les avocats de la Couronne ont porté quarante-deux chefs d’accusation contre Wilf : trente-neuf portaient sur le vol de droits d’auteurs et trois sur la distribution illégale de matériel protégé. À l’âge de quarante et un ans, il a perdu son gagne-pain, sa maison et ses économies. Avec les charges qui ont pesé contre lui pendant trois ans, il a eu des difficultés à trouver un emploi stable.

Dieu a cependant accompli un miracle dans la vie de Wilf. Bien qu’il ait fréquenté      l’Église occasionnellement, il ne comprenait pas ce que signifiait être chrétien. Deux nuits après la perquisition, il s’est réveillé en proie à la panique. Allumant la télé, il a regardé Jerry Falwell prononçant un sermon intitulé : « Des bagages en trop ». Le lundi suivant, il a parlé avec son pasteur, Paul Fawcett. Deux heures plus tard, Wilf a admis qu’il avait besoin d’un Sauveur et a remis sa vie à Christ. Depuis ce temps, il est passionné par  l’évangélisation.

Ce livre relate une partie de l’histoire canadienne. En effet, 15 000 disc-jockeys utilisaient régulièrement des enregistrements de compilations, faisant des copies multiples à partir d’un seul disque. Wilf Roch a été le seul à être repéré et inculpé. Les juges de trois cours différentes ont entendu sa cause et l’ont acquitté. Depuis cette épreuve, les disc-jockeys paient des redevances annuelles pour avoir le droit de copier des enregistrements.

Ce qui est encore plus important cependant, c’est l’influence spirituelle du témoignage de Wilf au fil des années. Il ne tient pas rigueur à ceux qui ont ordonné les perquisitions de la Gendarmerie royale. Il rappelle plutôt aux gens ce que Joseph a dit à ses frères : « Vous aviez le projet de me faire du mal, Dieu l’a transformé en bien […] » (Gn 50.20, version L.S.). Singled Out encouragera ceux qui vivent des moments difficiles et leur enseignera la foi en Dieu.